LES CINQ MINISTERES – introduction

5ministères

« Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs, pour le perfectionnement des saints en vue de l’oeuvre du ministère et de l’édification du corps de Christ, jusqu’à ce que nous soyons tous parvenus à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils. »

Si vous avez passé du temps à lire la Bible, vous reconnaîtrez que la conversion au christianisme de l’apôtre Paul, qui a écrit ces mots, a été, sur la route de Damas, extraordinaire et unique. Il explique aux Galates – chapitre 1 versets 11 et 12 – que l’Evangile qu’il a prêché ne venait pas de l’homme et ne lui avait pas été enseigné, mais qu’il l’avait reçu directement de Jésus-Christ par révélation. Pourtant, ce qu’il prêchait n’était pas différent de ce que les autres apôtres annonçaient, le message de Christ et Christ crucifié. Et dans ses épîtres, il démontre que la prédication de la croix, qui est la puissance de Dieu, ne peut être efficace, pour présenter chaque homme parfait en Christ, qu’au travers des dons des cinq ministères.

L’Eglise primitive

De nos jours, malheureusement, de nombreux chrétiens reconnaissent l’existence des cinq ministères sans réaliser leur intérêt et sans comprendre leur rôle dans l’Eglise d’aujourd’hui. D’autres semblent troublés par l’impact possible de ces ministères sur leur ministère personnel, et préfèrent les ignorer et chercher ailleurs. Quelle que soit la croyance de chacun, aucun chrétien sincère ne peut conclure que les dons faits par Jésus aux hommes pour conduire et construire son Eglise étaient exclusivement destinés à l’Eglise primitive. Tout ce qui a été écrit dans le Nouveau Testament au sujet de ces ministères travaillant ensemble pour construire l’Eglise sera d’actualité aussi longtemps que celle-ci sera sur terre. Le même Esprit qui était à l’œuvre lorsqu’elle a commencé est toujours à l’œuvre aujourd’hui. Jésus n’a pas changé. Encore aujourd’hui, Il donne des ministères identiques à ceux qu’Il a donnés au commencement, et cela dans le même but : que son corps, l’Eglise, soit édifié et que son peuple arrive à la perfection en Lui. Dans les années sombres du christianisme, ces cinq ministères avaient disparu pour un temps parce que le monde et la religiosité étaient entrés dans l’église. Mais aujourd’hui, Dieu est en train de les restaurer et d’emmener le peuple sur la vraie fondation, afin qu’il parvienne à la maturité et atteigne l’unité de la foi. C’est pour cela que ces ministères, qui ne peuvent être unis que par le message de l’évangile de la croix, sont primordiaux pour l’Eglise.

Des onctions différentes

Chacun de ces ministères est représenté par une onction spécifique, et chaque onction est différente. Tout le travail accompli par ces ministères dépend entièrement de l’onction qui leur est attachée. C’est pourquoi il est dangereux d’essayer de les définir par la façon dont nous pensons qu’ils « devraient » fonctionner. Cela conduit les hommes à s’approprier des titres et à imiter les autres. Jésus exerçait lui-même les cinq ministères et il les accorde comme il lui semble bon, pour que sa propre nature soit donnée à l’Eglise au travers d’hommes en qui Il investit son onction. Ainsi ces ministères représentent-ils Jésus dans l’Eglise. Quand ils travaillent ensemble dans l’unité, Christ est manifesté. L’autorité de l’Eglise de la Nouvelle Alliance est représentée par les cinq ministères et par les autres anciens de l’église locale, travaillant ensemble pour accomplir la volonté de Dieu. Par conséquent, une personne seule ne peut représenter qu’une partie de l’autorité de Christ dans l’église locale.

Travailler ensemble

Cela explique pourquoi, dans de nombreuses églises, les chrétiens ne peuvent grandir au-delà d’un certain point. En général, toute la nourriture spirituelle qu’ils reçoivent vient d’une seule onction, celle du pasteur. Tout tourne autour de lui, et tout commence et s’achève avec lui. Il y a des milliers d’églises qui n’ont pas de vraies relations avec d’autres ministères et d’autres églises, et qui sont totalement isolées. Mais dans le Nouveau Testament, il n’y a pas de ministères indépendants ni d’églises isolées. Au contraire, nous voyons de nombreuses églises locales, à travers l’Empire romain, reliées par les cinq ministères, travaillant et fonctionnant comme une seule église. C’est pourquoi le peuple de Dieu pouvait parvenir à la maturité. Il n’y avait pas de barrière de race, de culture, de langue, de nationalité ou de statut social !

De plus, les cinq ministères ne sont pas des ministères indépendants. Une personne seule ne peut pas accomplir l’œuvre de Dieu. Les cinq ministères travaillant ensemble sont essentiels pour l’Eglise. Dans l’Eglise aujourd’hui, on considère que si vous êtes enseignant, vous avez votre propre ministère, si vous êtes évangéliste, vous avez votre propre ministère, et si vous êtes prophète, vous avez votre propre ministère. Malheureusement, dans la plupart des cas, ces ministères ne sont reliés ni à une église locale ni entre eux. La plupart d’entre eux sont totalement indépendants et ne rendent de comptes à personne. Ils prêchent ce qu’ils veulent, font ce qu’ils veulent et vont où bon leur semble. Je ne vois aucune trace de cette manière de faire dans le  Nouveau Testament. En fait, je vois exactement le contraire. Je vois des ministères qui travaillent en relation les uns avec les autres, des hommes envoyés par une église locale dans une autre église locale afin d’équiper les chrétiens et d’édifier le corps de Christ. Et, dans tous les cas, je vois qu’ils étaient soumis les uns aux autres.  Ce travail d’unité dans le même esprit est le fruit de l’évangile de la croix que ces ministères ont dans leur cœur.

La volonté de Dieu pour l’Eglise

Ainsi, les différents ministères sont envoyés. C’est un point essentiel qu’il nous faut comprendre. Nous voyons, dans le livre des Actes et dans les épîtres de l’apôtre Paul, qu’il était envoyé par son église locale, et lorsqu’il revenait, il rendait compte de sa mission parce qu’il avait été envoyé. Quand vous n’avez pas été envoyé, vous n’avez de comptes à rendre à personne. Vous êtes indépendant et vous faites ce que vous voulez. Pourtant, on voit dans les Ecritures que les ministères et les croyants étaient envoyés de leur église locale par l’apôtre ou par le corps d’anciens.  L’apôtre Paul faisait partie du corps d’anciens de l’église locale d’Antioche. Il partait en voyage missionnaire et revenait. Lors de ses voyages, il construisait des relations durables avec ses compagnons et avec les autres hommes oints dans d’autres églises locales. De plus, il continuait à travailler en unité avec eux pour répandre l’Evangile et fortifier l’église.

Il y a de nombreux exemples dans le livre des Actes et les épîtres du Nouveau Testament qui montrent comment les cinq ministères travaillaient ensemble dans l’unité, afin d’équiper les chrétiens pour l’œuvre du ministère et conduire l’Eglise à la maturité. Nous voyons les apôtres travailler étroitement avec tous les autres ministères, qu’ils soient prophètes, évangélistes, pasteurs ou enseignants. Personne n’agissait dans l’indépendance, chacun reconnaissait le rôle et la valeur de l’autre et cela emmenait l’unité dans la foi et une ferme fondation pour l’Eglise. Tous ces ministères sont indispensables, parce que chaque onction est différente mais nécessaire pour la construction de l’Eglise. Les chrétiens sont alors capables de grandir dans la connaissance du Fils de Dieu et de parvenir à la maturité, en atteignant la plénitude complète de Christ (Ephésiens 4:13). C’est cela la volonté de Dieu pour Son Eglise.

Construire des ministères qui portent du fruit

Vers la fin des années 80, j’ai expérimenté une intervention miraculeuse de Dieu qui a transformé ma vie. À cette époque, j’avais la charge d’une église et pourtant, je ne rendais aucun compte aux autres anciens. Nous étions un groupe de pasteurs oeuvrant dans différentes églises à travers l’île, et chacun avait son plan pour construire son petit royaume.  Il n’y avait pas de réelle unité parmi nous mais plutôt des divisions, de la compétition, etc. J’agissais dans l’indépendance, je luttais avec un sentiment d’échec et j’étais de plus en plus déçu. J’étais découragé parce que le peuple que le Seigneur m’avait confié pour que j’en prenne soin n’était pas libéré du péché et semblait incapable de grandir en maturité. De plus, ma femme et moi avions des problèmes entre nous. J’étais prêt à tout abandonner. Mais Dieu, dans sa grâce, m’a conduit dans le livre des Actes et dans les épîtres de l’apôtre Paul, et j’ai commencé à voir ce que l’Eglise devait être. Le message de la croix m’a fait voir mon état, j’ai compris que le problème venait de moi et je me suis repenti devant le Seigneur. Dès que j’ai accepté de perdre ma vie, de prendre ma croix et de permettre au Seigneur de me briser et de me façonner, ce qui n’était pas facile à accepter, j’ai commencé à avoir de grandes victoires dans ma vie, dans mon couple, dans ma relation avec les anciens et dans le ministère. Le peuple de Dieu a ressenti le changement en moi et a répondu avec la même attitude de cœur. Ce qui est important, c’est que cette œuvre commence par le serviteur de Dieu.

Aujourd’hui, nous sommes en relation étroite avec différents ministères à travers le monde et nous travaillons ensemble pour construire l’Eglise. Je vois les cinq ministères à l’œuvre, portant du fruit dans les églises locales, et les chrétiens édifiés et emmenés à la maturité en Christ. Je suis convaincu que c’est le seul chemin pour que l’Eglise se lève et sorte de l’ombre afin de faire briller la lumière de Jésus dans le monde entier.

Le rôle de chaque ministère

Selon la grâce de Dieu, dans chaque onction des cinq ministères il y a une autorité spirituelle différente. Ainsi, l’apôtre et le prophète ont une autorité plus grande que les autres ministères.

L’apôtre pose la fondation, il révèle Christ et le cœur de Christ à l’église. En d’autres mots, chaque chrétien qui reçoit le message apostolique sait, depuis le début de sa conversion, qu’il a perdu sa vie, qu’elle ne lui appartient plus. L’apôtre est un père pour beaucoup d’églises, de responsables d’église et de chrétiens, car il apporte un élément de sécurité et de protection à l’église grâce à l’onction qui est dans sa vie. De ce fait, il est facile de comprendre que ce ministère et cette onction apportent l’unité entre les églises locales. L’apôtre est aussi celui qui protège la saine doctrine de Christ.

Le prophète a le rôle très spécifique d’être le porte-parole de Dieu, inspiré par le Saint-Esprit. Dans le Nouveau Testament, c’est Jean-Baptiste qui décrit le mieux ce ministère. Lorsqu’il parle de Jésus, il dit : « Il a son van à la main ; il nettoiera son aire, et il amassera son blé dans le grenier, mais il brûlera la paille dans un feu qui ne s’éteint point. » C’est le ministère d’autorité qui prêche la repentance, la purification et la séparation, dans la crainte de Dieu.

L’évangéliste est consumé par le désir de proclamer la bonne nouvelle de Jésus-Christ pour le salut des âmes, et il est prêt à donner sa vie pour ce but. Son message est simple mais puissant et souvent accompagné de miracles et de guérisons. La présence de l’évangéliste dans les églises locales est importante parce que son onction inspire les chrétiens et les encourage à partager la bonne nouvelle de Jésus-Christ.

Comme un bon berger, le pasteur veille sur le peuple de Dieu, le nourrit et le protège. Son onction lui donne de l’autorité sur l’église locale, mais il ne l’utilise pas pour dominer les autres anciens et les chrétiens qui lui sont confiés.

L’enseignant est oint pour construire sur la fondation posée par les apôtres et les prophètes, en communiquant la doctrine biblique de Christ d’une manière claire et précise. Il aime tout particulièrement « creuser » profondément la Parole et son onction lui permet de communiquer la vérité à l’église.

Les cinq ministères ne sont pas des ministères indépendants. Ils font tous partie du corps d’anciens de leur église locale et ils travaillent tous ensemble dans l’unité, afin que les saints puissent bénéficier des différentes onctions et être équipés pour l’œuvre du ministère.

A la prochaine fois…

miki

Publicités

A propos Administrator

Part of the CTMI | Church Team Ministries International network, spreading the message of the Cross, as the answer for the Church and our lives. We preach Jesus Christ and him crucified.
Cet article a été publié dans cinq ministères. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s